Archives de catégorie : Actualités

Myriem Karim – Résidence 1+2 Factory 2020

La Résidence 1+2 est un programme photographique ancré à Toulouse et à vocation européenne durant lequel trois photographes confrontent leurs regards d’auteur. Dirigée par Philippe Guionie, elle associe chaque année trois photographes ( un de renom et deux jeunes photographes), trois villes et trois supports (expositions, ouvrages et film).

Résidence 1+2 Factory et Nature En Occitanie

En 2017, le photographe barcelonais Israel Arino a réalisé une série de photographies intitulée “Le partage des eaux“. A cette occasion, il est rentré en contact avec l’équipe de la RNR afin de pouvoir faire des prises de vue au Parc du Confluent, au niveau du bac.

A l’issue de cette première expérience entre Photographie & Sciences, Nature En Occitanie en tant que gestionnaire de la Réserve naturelle régionale a souhaité pérenniser ce partenariat en utilisant le territoire comme lieu de résidence artistique. C’était l’occasion d’offrir un nouveau regard, plus artistique, sur ces espaces naturels fragiles et les éléments qui les composent.

En 2018-2019, le photographe Adrien Basse-Cathalinat a réalisé une série inédite sur les crues et l’inondabilité de la zone humide de la Confluence Garonne-Ariège dans le cadre de la Résidence 1+2 Factory 2019. Il pose un regard poétique et interrogatif sur ces espaces fragiles. En superposant des images scientifiques relatives au phénomène des crues (schémas, graphiques, …) à ses propres prises de vues photographiques, Adrien Basse-Cathalinat associe abstraction scientifique et réalité territoriale.

Résidence 1+2 Factory 2020 – ARBORESCENCES de Myriem Karim

En 2020, Myriem Karim réalise une série sur les arbres remarquables, ARBORESCENCES prise sur la Réserve naturelle Confluence Garonne-Ariège. En partenariat avec l’association Nature En Occitanie et le Conseil départemental de la Haute-Garonne, cette série est exposée dans le cadre de l’été photographique du centre d’art et de photographie de Lectoure du 25 juillet au 20 septembre 2020.

Arborescence – note d’intention de l’artiste

Les arbres évoluent dans le paysage auquel ils appartiennent, et le modifient. Regarder un paysage est un engagement dans le monde. Il y a une extase : cette manière dont les choses ont de se tenir au-delà d’elles-mêmes. S’ouvre la dimension du temps, de ses épaisseurs sédimentaires, de ses rythmes, de ses lenteurs. Les arbres sont une promesse de mouvement permanent qui existe. Nous ne les voyons pas mobiles. Nous ne vivons pas assez longtemps pour les voir pousser.

Comment rentrer dans le cadre de l’appareil photo, un arbre ? Une forêt entière ? Que discerne t-on dans une forêt et que voit-on avec la photographie dans une forêt ? Est-ce un bon outil d’observation des arbres ? Il y a une densité de la forêt contraire au rapport à l’horizon. À la vue de loin. À l’atavisme. Pour regarder les arbres, il faut basculer dans un monde où les voies de communication sont verticales.

L’enjeu n’est pas tant de rendre compte du réel que de traduire des impressions de réalités. Car c’est tout ou une partie de leur vivant qui nous échappe à l’œil nu. Percevoir l’intériorité des arbres, c’est regarder à travers les branchages et feuillages, de la jeune pousse aux cellules et molécules. Collecter les expériences rassemblées autour d’eux et inscrites dans leurs membres. Toucher la matière végétale. Revenir, observer. Répéter la prise photographique. Car ils ne se présentent formellement jamais à l’identique, bien qu’enracinés au même endroit. Témoins du temps qui passe et de la composition instable des paysages.

Colloque 2020 Photographie & Sciences

Chaque année, la Résidence 1+2 rassemble l’ensemble les lauréats, les partenaires et des invités pour une rétrospective de l’année écoulée. Tout au long de la journée, sous forme de table ronde, chaque artiste est amené à présenter son travail et à échanger avec les invités sur différentes thématiques en lien avec leur expérience dans le cadre de la Résidence.

Après le Musée des Abattoirs, le Théâtre National de Toulouse, le Muséum d’Histoire Naturelle de Toulouse accueillera cette nouvelle édition avec un programme riche et complet.

A cette occasion, Mathieu Orth, conservateur de la RNR Confluence Garonne-Ariège interviendra au côté de Myriem Karim, lauréate 2020 et d’autres invités sur la table de 15h PROGRAMME « 1+2 FACTORY » 2020.

Dans le contexte sanitaire actuel, les inscriptions sont complètes. Le colloque sera à suivre en direct sur la chaine YouTube du Muséum à partir de 10H.

De nouveaux résidents à 4 pattes à Goyrans

Les coteaux secs : un habitat favorable à plusieurs espèces

Les coteaux secs de la RNR Confluence Garonne-Ariège abritent des milieux naturels et des espèces présentant de forts enjeux de conservation. Il s’agit notamment d’espèces d’affinité méditerranéenne ou thermophile, comme la Trigonelle de Montpellier (Trigonella monspeliaca), le Gaillet glauque (Galium glaucum), la Fauvette mélanocéphale (Sylvia melanocephala) ou le Citron de Provence (Gonepteryx cleopatra), ainsi que l’Azuré du Serpolet (Maculinea arion).

Depuis les années 1970, l’élevage a disparu du territoire de la Confluence et les coteaux sont dans une dynamique naturelle générale d’enfrichement, avec une colonisation par les ligneux (arbustes et arbres) des pelouses et landes. Ce phénomène entraîne une modification des paysages, une banalisation des milieux naturels, une régression des milieux écotones, une perte de biodiversité (niches écologiques et espèces inféodées aux milieux ouverts), ainsi qu’une augmentation du risque incendie.

Au regard de ces enjeux, le plan de gestion 2017-2021 de la Réserve naturelle comprend un volet sur le maintien et l’amélioration de l’état de conservation des pelouses et landes sèches, ainsi que des espèces associées.

Redonner des fonctionnalités à ces milieux naturels

Depuis 2017, sur la Commune de Goyrans, plusieurs chantiers manuels ou mécaniques de débroussaillement ont été menés sur une parcelle de pelouse sèche colonisée par des arbres et arbustes, faute d’entretien pastoral. Certains de ces chantiers ont été organisés avec la participation de bénévoles d’associations partenaires (Caminarem, APEV, UNICITES, Nature En Occitanie).

Les brebis : un auxiliaire d’entretien de ces espaces naturels

En 2019, l’implantation de clôtures et d’un abri pastoral ont permis l’installation d’un éleveur de moutons d’une commune voisine ; 20 brebis ont ainsi pu pâturer de novembre 2019 à avril 2020 et reviendront dès novembre prochain pour passer la mauvaise saison dans la Réserve naturelle. En attendant, l’équipe gestionnaire de la Réserve naturelle a réitéré courant septembre les opérations de débroussaillage pour limiter la repousse des essences ligneuses.

Pic de fréquentation record pendant l’été sur la RNR

En 2020, le cumul total des visiteurs a été l’un des plus hauts enregistrés depuis le début des comptages en 2012, avec une estimation de 40 à 50000 visiteurs de juin à août, et de nombreux pics de fréquentation ont été notés les fins de semaine.

Plusieurs opérations interservices pour sensibiliser avant tout.

Plusieurs opérations de police interservices ont été menées en juillet, août et septembre 2020 sur les bords d’Ariège et de Garonne classés en Réserve naturelle régionale. Elles ont réuni 2 à 7 agents assermentés de l’Office Français de la Biodiversité, 3 agents assermentés RNR et 4 écogardes de la Réserve naturelle, 1 garde champêtre de la police rurale de Clermont, Lacroix et Goyrans ainsi que des gendarmes de la brigade de Castanet.

Les agents sont intervenus simultanément sur le territoire. Les sites de Clermont-le-Fort, Lacroix-Falgarde et Pins-Justaret ont été prioritairement ciblés, ainsi que le Parc du Confluent à Portet-sur-Garonne. Des stands d’information au public animés par l’équipe des écogardes en service civique sur la RNR ont été installés sur les sites à forte fréquentation et ont permis de sensibiliser et informer les visiteurs.

Au bilan, plus de 50 infractions ont donné lieu à des verbalisations (contraventions de 3ème et 4ème classe) pour principalement l’allumage de feux, des chiens non-tenus en laisse ou la circulation de personnes dans des zones interdites au public. Plusieurs messages de prévention et de sensibilisation ont également été délivrés sur la baignade, pratique dangereuse et interdite sur la Réserve naturelle.

Baisse des incivilités sur les sites fréquentées

Les incivilités constatées sont en baisse : division par dix en cinq ans du volume de déchets laissés au sol, réduction de plus de 50% du nombre de feux sauvages depuis 2017, diminution du nombre de véhicules motorisés circulant en espace naturel…

La répétition de ces opérations conjointes et la présence plus régulière d’agents assermentés sont le gage du maintien de l’ordre sur ces sites fortement fréquentés, de la préservation des enjeux environnementaux et de la sécurité des visiteurs.

7ème Edition de la Fête des ConfluenceS : La Réserve naturelle en fête sous le soleil de Pinsaguel

Le territoire de la Réserve Naturelle Régionale Confluence Garonne-Ariège a accueilli dimanche 20 septembre 2020, à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine, la 7ème édition de la Fête des ConfluenceS. Ce rendez-vous annuel, organisé par Nature En Occitanie gestionnaire de la RNR et l’association ConfluenceS, s’est déroulé dans la cour du château de des confluences sur la commune de Pinsaguel.

Jusqu’au dernier moment, la Mairie et l’équipe organisatrice n’étaient pas sûres de pouvoir ouvrir les grilles du château… jusqu’au dernier moment, la météo ne présageait pas une telle mobilisation. Le soleil s’est invité à la Fête tout comme un grand nombre de citoyens du territoire ! Près de 1000 visiteurs sont venues tout au long de la journée participer aux animations proposées sur les stands, découvrir les richesses de la RNR derrière les pas d’un.e animateur.rice nature, s’émerveiller devant les expositions ou exprimer sa créativité sur les ateliers proposés… Plus de 25 stands associatifs et institutionnels ont accueilli petits et grands dans le respect des règles sanitaires. A l’issue des discours officiels des partenaires financiers et techniques de la RNR, le vin d’honneur, préparé par le traiteur Paréis Circus, a été l’occasion de partager un moment convivial et musical orchestré par l’école de musique SIVU.

Sous un soleil brillant, dans un site d’exception, cette journée a été un réel succès ! La journée s’est clôturée sur un spectacle, présenté par la Compagnie ” Plume la poule”, pour le plaisir des enfants mais également des parents.

La réussite de cette journée tient également à l’implication des hommes et des femmes qui ont partagé leur passion, leur engagement pour que ce territoire continue à être préservé !

L’événement a bénéficié également de l’appui logistique et technique de la Mairie de Pinsaguel et de son équipe, de la mobilisation de près de 80 personnes pour animer et tenir les stands et du soutien financier de la Région Occitanie, de l’Agence de l’Eau Adour Garonne, des collectivités locales et communautés d’agglomération.

Le rendez-vous est pris pour l’année prochaine !

D’autres photos sont disponibles ici !

WCUD2020 – Les bénévoles aux rendez-vous !

Un World Clean Up Day RNR, une façon de rassembler, collectivités, associations et citoyens, autour de la valorisation du patrimoine naturel.

De Toulouse à Venerque, en passant par Portet-sur-Garonne et Pinsaguel, près d’une quinzaine de partenaires, communes et associations, ont mobilisé entre 15 et 35 bénévoles par chantier pour nettoyer les ramiers, les berges, les sites à forte affluence, les cours d’eau affluents de l’Ariège et de la Garonne… à pied ou sur l’eau. Les différents ramassages ont bénéficié de l’appui des communautés d’Agglomération du Sicoval, du Muretain Agglo et de Toulouse Métropole.

Malgré une météo pluvieuse au départ du chantier, ce sont plusieurs centaines de litres de déchets qui ont pu être ramassés. De nombreux déchets ménagers, des bouteilles, des mégots sur les berges et les sentiers. Les bénévoles en canoë et en kayak ont pour leur part récupérer des encombrants en tout genre : parechoc de voiture, bidon en métal rouillé, plaque… soit 1500 litres de déchets sur une descente de Portet-sur-Garonne à Toulouse.

Bilan de l’action 2020 :

  • Toulouse – Chantier animé par le Canoë Kayak Toulousain (CKT) avec 15 participants sur l’eau – 1500 litres
  • Portet-sur-Garonne (Rive Gauche) – Chantier sur le ramier de Portet-sur Garonne animé par la Mairie de Portet-sur-Garonne avec 25 participants – 500 litres d’ordures ménagères, trentaine de bouteilles en verre, 1 sac de mégots, 1 pneu
  • Portet-sur-Garonne – Chantier sur les bords de Garonne animé par Champ d’actions, Ilya et Nature En Occitanie – avec 30 participants – 502 kg de déchets
  • Pinsaguel – Chantier animé par Pinsaguel en Transition et la Mairie de Pinsaguel avec 35 participants – 500 litres de déchets divers
  • Lacroix-Falgarde – Chantier animé par la Mairie de Lacroix-Falgarde avec 10 participants
  • Pins-Justaret – Chantier animé par la Mairie de Pins-Justaret -avec 30 participants – 40 kg de déchets et 20kg de ferrailles sur le ramier
  • Pins-Justaret – Chantier animé par PinsJustàpieds en ville – 100 kg
  • Labarthe-sur-Lèze – Chantier animé par la Mairie et Nature en Jeux avec 15 participants – 100 litres d’ordures ménagères et 75 litres de déchets recyclables
  • Clermont-le-Fort – Chantier animé par la Mairie et Nature En Occitanie sur terre 
  • Grépiac/Clermont-le-Fort – Chantier animé Granhota – 15 participants sur l’eau

Au cours de ces chantiers, ce sont les zones proches des espaces naturels qui ont été privilégiés afin de se concentrer sur un nettoyage de la “nature”. Cette mobilisation citoyenne a permis de présenter la Réserve naturelle aux participants, de renforcer les liens avec les collectivités et les associations locales, de créer des moments d’échanges et enfin de contribuer activement à la préservation de notre patrimoine naturel.

7e Edition de la Fête des ConfluenceS à Pinsaguel

Les associations ConfluenceS Garonne-Ariège et Nature En Occitanie, en partenariat avec la Mairie de Pinsaguel, organisent la 7e édition de la Fête des ConfluenceS. Ce sera l’occasion de fêter la Réserve Le rendez-vous est fixé au dimanche 20 septembre de 10h à 18h dans la cour du Château des Confluences à Pinsaguel. La Réserve Naturelle Régionale Confluence Garonne-Ariège fêtera ses 5 ans

Les Journées Européennes du Patrimoine sont l’occasion de mettre à l’honneur l’ensemble des acteurs du territoire qui participent au quotidien à la préservation des patrimoines naturel et culturel de la Confluence de la Garonne et de l’Ariège.

Ce rendez-vous annuel permet également de valoriser et faire découvrir les initiatives citoyennes et associatives présentes sur le territoire de la Réserve Naturelle Régionale, tout en profitant d’un moment festif et convivial autour d’un village  avec de nombreuses animations pour tous les publics. 

De la mise en place du Plan “Arbre et carbone vivant” porté par la Région à la signature de la Charte de l’Arbre par le Sicoval, en passant par toutes les initiatives locales de valorisation de l’arbre, cette 7e édition sera sous le signe de l’arbre dans tous ses états !

Au programme : de nombreuses associations et experts qui viendront proposer animations, conférences et balades sur ce thème. Petits et grands pourront également apprendre en s’amusant, en participant à des ateliers ludiques autour de la biodiversité

Egalement, de nombreuses expositions de photographies ou illustrations naturalistes, des rencontres d’artistes. La librairie L’Ouï-Lire fera découvrir quelques éditions et auteurs naturalistes,  l’occasion de repartir avec des livres dédicacés par l’illustratrice Séverine Duchesne.

Car c’est un événement convivial et familial, concerts et spectacles seront également de la partie, autour d’un verre de producteurs locaux.

Nous vous attendons nombreuses et nombreux pour vous joindre à la Fête !

Programme complet sur le site internet de la Fête

Mobilisation citoyenne pour des ramassages de déchets sur la RNR

Le 19 septembre prochain se déroulera le World Clean Up Day (WCUD), journée internationale de ramassage des déchets. Le mouvement, né en 2007 en Estonie, agrandi jusqu’à rassembler l’an dernier 20 millions de bénévoles dans 180 pays. En France, c’est la troisième année consécutive que la démarche sera menée.

Les communes et associations mobilisées pour un WCUD sur la RNR

Un World Clean Up Day RNR, c’est une façon de rassembler collectivités, associations et citoyens autour de la valorisation du patrimoine naturel.

Depuis quelques années, des chantiers de ramassage ponctuels sont organisés de manière isolée sur la Réserve. Si ces opérations partent d’un bon sentiment, elles ont parfois lieu sur des périodes peu favorables à la biodiversité (site de reproduction, nidification, dérangement ponctuel…) sur des sites parfois fragiles et donc soumis à la réglementation de la RNR.

Afin de limiter les impacts négatifs et surtout de fédérer les initiatives de nettoyage de toutes les associations et collectivités sur le territoire de la réserve naturelle, l’équipe gestionnaire a souhaité coordonner une action commune en s’appuyant sur la journée du WCUD le samedi 19 septembre prochain.

De Toulouse à Venerque, en passant par Portet-sur-Garonne et Pinsaguel, ce seront près d’une quinzaine de partenaires, communes et associations, qui mobiliseront plusieurs dizaines de bénévole pour nettoyer les ramiers, les berges, les sites à forte affluence, les cours d’eau affluents de l’Ariège et de la Garonne… à pied ou sur l’eau.

Toutes les opérations de ramassage sur la Réserve :

  • Toulouse – Chantier animé par le Canoë Kayak Toulousain (CKT) & Seasheperd
  • Portet-sur-Garonne (Rive Gauche) – Chantier sur le ramier de Portet-sur Garonne animé par la Mairie de Portet-sur-Garonne (inscription obligatoire par mail c.lefevre@portetgaronne.fr et chantier sur les bords de Garonne animé par Champ d’actions, Ilya et Nature En Occitanie (inscription obligatoire par mail champdactions@gmail.com
  • ou contact@rnr-confluence-garonne-ariege.fr
  • Pinsaguel – Chantier animé par Pinsaguel en Transition et la Mairie de Pinsaguel (inscription obligatoire par mail : pinsaguelentransition@ecomail.fr)
  • Lacroix-Falgarde – Chantier animé par la Mairie de Lacroix-Falgarde
    (inscriptions obligatoires par mail : accueil.mairie@lacroixfalgarde.fr )
  • Pins-Justaret – Chantier animé par la Mairie de Pins-Justaret (inscriptions obligatoires par mail : animations@mairie-pinsjustaret.fr)
  • Labarthe-sur-Lèze – Chantier animé par la Mairie et Nature en Jeux (inscriptions obligatoires par mail : anim.natureenjeux@gmail.com)
  • Clermont-le-Fort – Chantier animé par la Mairie sur terre (inscriptions obligatoires par mail contact@rnr-confluence-garonne-ariege.fr ) et Granhota sur l’eau (15 places disponibles – sur inscriptions par téléphone : 09 81 00 25 05)

Inscriptions auprès des structures partenaires.
Plus d’informations à venir prochainement.

Un été à l’ombre des peupliers

Mercredi 22 juillet au matin, un petit groupe de curieux était au rendez-vous, aux portes du Parc du Confluent,donné par Mickaël Nicolas, animateur nature de Nature En Occitanie. Cette balade était la toute première sortie organisée sur la RNR depuis le déconfinement dans le cadre des rendez-vous nature de la RNR. Pour cette occasion, dix participants ont répondu présents pour partir à la découverte des arbres et de leurs petits habitants.

L’arbre n’est pas seulement un être remarquable : vivant ou à l’état de bois mort, il représente un habitat pour plusieurs espèces. En témoignent les nombreux insectes rencontrés près des troncs en décomposition, tels que le Lucane cerf-volant, la Petite biche, ou encore le Morimus asper.

Armé de son filet à papillons, Mickaël a également fait découvrir la biodiversité qui se cache dans les herbes hautes, invisible au premier abord. Si par chez vous l’herbe n’est pas toujours tondue, c’est peut-être que votre commune applique une gestion différenciée des espaces ! Pour le plus grand bonheur de toutes les petites bêtes qu’elle abrite…

Au-delà des insectes, le Parc du Confluent est un abri privilégié pour les oiseaux. Les participants ont eu la chance d’observer aux jumelles un magnifique Héron Pourpré, au plumage plus vif que celui de son cousin le Héron Cendré.

Héron pourpré (c) T. Vergely

Si le Parc est aujourd’hui un havre de biodiversité, à quoi a-t-il bien pu ressembler avant sa classification en réserve ? Quels étaient ses usages, et quels événements naturels ont façonné le paysage ? Tout cela, nous l’avons également découvert lors de la balade, dans un voyage au fil des époques.

« Un été à l’ombre des peupliers » revient en fin d’été : Rendez-vous le 26 Août 2020. Inscriptions et informations : contact@rnr-confluence-garonne-ariege.fr

D’autres rendez-vous sont proposés au cours du mois d’août par les écogardes. En savoir + ici.

Opération police sur les sites fréquentées de la RNR

Une opération de police interservices a été menée les 11 et 12 juillet 2020 sur les bords d’Ariège et de Garonne classés en Réserve naturelle régionale. Elle a réuni 7 agents assermentés de l’Office Français de la Biodiversité, 3 agents assermentés RNR et 4 écogardes de la Réserve naturelle, 1 garde champêtre de la police rurale de Clermont, Lacroix et Goyrans ainsi que 2 gendarmes de la brigade de Castanet.

Les agents sont intervenus simultanément sur le territoire. Les sites de Clermont-le-Fort, Lacroix-Falgarde et Pins-Justaret ont été prioritairement ciblés, ainsi que le Parc du Confluent à Portet-sur-Garonne. Des stands d’information au public, animés par l’équipe des écogardes de la RNR, ont été installés sur les sites à forte fréquentation et ont permis de sensibiliser et informer les visiteurs.

Au bilan, 18 infractions ont donné lieu à des verbalisations (contraventions de 3ème et 4ème classe) pour l’allumage de feux, des chiens non tenus en laisse ou la circulation de personnes dans des zones interdites au public. Plusieurs messages de prévention et de sensibilisation ont également été délivrés sur la baignade, pratique dangereuse et interdite sur la Réserve naturelle.

En 2019, le cumul total des visiteurs a été l’un des plus hauts enregistrés depuis le début des comptages en 2012, avec une estimation de 30 à 40 000 visiteurs sur la période, et de nombreux pics de fréquentation ont été notés les fins de semaine, surtout en juin et début juillet.

Les incivilités constatées sont en baisse : division par dix en cinq ans du volume de déchets laissés au sol, réduction de plus de 50% du nombre de feux sauvages depuis 2017, diminution du nombre de véhicules motorisés circulant en espace naturel…

La répétition de ces opérations conjointes et la présence plus régulière d’agents assermentés sont le gage du maintien de l’ordre sur ces sites fortement fréquentés, de la préservation des enjeux environnementaux et de la sécurité des visiteurs.

D’autres opérations interservices de cette ampleur seront menées au cours de l’été, en parallèle de la surveillance conduite au jour le jour par l’équipe gestionnaire de la Réserve naturelle et ses partenaires.

Un besoin irrépressible de nature

Pendant la période de confinement, le besoin de nature s’est fait sentir : la Réserve naturelle régionale Confluence Garonne-Ariège est une chance, saisissons-là !

Ce que cette période de confinement nous rappelle, c’est notre besoin vital de contact avec la nature, de balades en forêts, de chants d’oiseaux, de couleurs et de senteurs de fleurs… Outre tous les services d’approvisionnement qu’elle nous procure (eau, air, nourriture…), la nature est indispensable à notre bien-être ; de nombreuses études scientifiques et médicales en attestent.

Ce que cette période de confinement nous rappelle, c’est la fragilité de cette nature et notre rôle dans sa dégradation que nous ne pouvons plus ignorer. Nous sommes en train de scier la branche sur laquelle nous attendons de nous réveiller.

Un écrin de verdure aux portes de Toulouse à protéger

A deux pas de la Métropole toulousaine, la Réserve naturelle Confluence Garonne-Ariège est une chance pour la population. Stockage et filtre de l’eau potable, prévention des inondations, réservoir de biodiversité, poumon vert, îlot de fraicheur, captation du carbone atmosphérique, support d’activités de loisirs et de détente, cadre de vie et paysages identitaires…

Pour l’intérêt général, il est de notre ressort d’oser en saisir l’opportunité et de contribuer, collectivement mais aussi individuellement, à la préservation de notre Réserve naturelle afin de profiter de ses richesses et de ses bienfaits, aujourd’hui et demain encore. A l’heure du déconfinement, il est plus que jamais nécessaire d’en prendre soin, chacun à son niveau, en respectant son règlement et en adoptant de bonnes pratiques, en participant aux animations et actions de l’équipe gestionnaire et en s’appropriant les enjeux de ce territoire remarquable, en veillant à son intégrité écologique et en conciliant nos activités en résonnance avec nos responsabilités de sauvegarde de ce bien commun, en intégrant la Réserve naturelle comme clé de voute d’un aménagement harmonieux du territoire et des politiques publiques.

L’équipe de Nature En Occitanie, gestionnaire de la RNR, reste à l’écoute des citoyens pour protéger ensemble ce patrimoine naturel.