Archives de catégorie : Actualités

Valorisation naturelle des bords d’Ariège

Dans la continuité des divers aménagements engagés par la Réserve naturelle Confluence Garonne-Ariège et la Municipalité, des pupitres pédagogiques ont été installés depuis le mois de novembre sur le ramier d’Ariège pour permettre de mieux comprendre cet environnement si particulier et si précieux que sont les rives d’Ariège. Cycle de l’eau, rôle des zones humides, biodiversité… sont autant de thèmes à découvrir de façon ludique. Ces panneaux ont été réalisés par Samuel Bothorel et fabriqués par l’entreprise Pic Bois.

En parallèle, une ancienne friche embroussaillée, propriété de la Commune, accueille depuis le 10 novembre une vingtaine de chèvres de la race pyrénéenne d’un éleveur d’une commune voisine. Ces charmantes voisines entretiendront à moindre frais ce milieu, avec comme objectif le retour à une prairie naturelle et le renforcement de son intérêt écologique et paysager : refuge pour la faune et la flore, point de vue sur le château Bertier… tout en permettant le maintien d’une activité pastorale sur le territoire. Et ce ne sera pas pour déplaire aux enfants et passants qui pourront apprécier leur compagnie le temps d’une promenade.

Pour préserver leur santé, merci de ne pas leur donner de pain ou tout autre aliment !

Saison estivale : la Réserve naturelle dresse le bilan

Ecogardes 2019 : Antoine, Estelle, Anne, Charles, Camille et Fanny

Avec une saison estivale particulièrement chaude (épisodes caniculaires) et sèche (fort ensoleillement, faible pluviométrie), la fréquentation de la Réserve naturelle a été élevée entre juin et septembre 2019. Le cumul total des visiteurs est en effet l’un des plus hauts enregistrés depuis le début des comptages en 2012, avec une estimation de 30 à 40 000 visiteurs sur la période, et de nombreux pics de fréquentation ont été notés les fins de semaine, surtout en juin et début juillet.

Néanmoins, malgré cette affluence record et dans la continuité des années précédentes, les incivilités constatées sont en baisse : division par dix en cinq ans du volume de déchets laissés au sol, réduction de plus de 50% du nombre de feux sauvages depuis 2017, diminution du nombre de véhicules motorisés circulant en espace naturel… Les visiteurs sont en effet de plus en plus respectueux des bords de Garonne et d’Ariège et de leurs milieux naturels, fruit du travail des agents et des écogardes de la Réserve naturelle. Mais ces résultats ne seraient pas là sans l’appui et le soutien des collectivités partenaires, dont le Sicoval et les communes riveraines, ainsi que de la Gendarmerie, du SDIS et de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage, pour les missions de surveillance et de prévention.

Certains points restent néanmoins à améliorer, en particulier sur le respect des itinéraires et des zones dédiées à l’accueil du public, de manière à limiter le piétinement de la végétation et le dérangement de la faune, sur la tenue en laisse des chiens de compagnie, par respect des autres usagers et pour préserver la faune sauvage, et sur la prévention de la baignade et des pratiques nautiques dangereuses, nécessitant malheureusement encore trop souvent l’intervention des pompiers. Au final, plus de 600 infractions ont été constatées par les agents assermentés de la Réserve naturelle et le Garde champêtre intercommunal du Sicoval, conduisant à près de 470 verbalisations des contrevenants.

Pour 2020, l’information et la sensibilisation du public sera renforcée, grâce à une signalétique adaptée et la pérennisation des postes d’écogardes saisonniers. Il en va de même sur la prévention, en particulier sur les feux et les chiens non tenus en laisse. Sur ces deux derniers points, il n’est pas exclus un durcissement de la répression. Des opérations de police, regroupant différents services de l’ordre, seront également reconduites et le partenariat avec les différents organismes concernés conforté.

Réunion Bilan 2019

Suivi de la colonie de chauves-souris – A l’année prochaine

Tout au long de l’été, vous avez pu suivre le quotidien de la colonie de Grands Rhinolophes et de Murins à oreilles échancrées. Elles s’installent chaque année au même endroit pour donner naissance à leurs petits.

Vous retrouverez quelques scènes de vie commentées, de la naissance des petits au déplacement en passant par le nourrissage… sur la chaîne Youtube de Nature En Occitanie.

Depuis la mi-septembre, la colonie a quitté son domicile estival pour s’installer dans de nouveaux habitats.

Suivi de la colonie de chauves-souris – A l’année prochaine

Tout au long de l’été, vous avez pu suivre le quotidien de la colonie de Grands Rhinolophes et de Murins à oreilles échancrées. Elles s’installent chaque année au même endroit pour donner naissance à leurs petits. Vous retrouverez quelques scènes de vie commentées, de la naissance des petits au déplacement en passant par le nourrissage… sur la chaîne Youtube de […]

0 commentaire

Les chauves-souris de la RNR Confluence Garonne-Ariège : Conférence et sortie nature Mercredi 11 septembre 2019 à 19h

Dans le cadre du programme d’animations de la RNR Confluence Garonne- Ariège, Nature En Occitanie et ses partenaires proposent des activités, des sorties et des conférences sur différentes thématiques. Venez découvrir les chauves-souris de la RNR ! Où vivent-elles ? que font-elles le jour ? où passent-elles l’hiver ? Le territoire de la RNR accueille de nombreuses colonies de chauves-souris. […]

0 commentaire

Suivi de la colonie de chauves-souris en images

Voici donc quelques images commentées qui vous permettront de rentrer sans dérangement dans l’intimité des Grands Rhinolophes et des Murins à oreilles échancrées. Bon visionnage ! Et les premières arrivées sont… les femelles de Grands Rhinolophes ! Impossible de les confondre avec une autre espèce grâce à la forme caractéristique de leur « nez » ressemblant à un fer à cheval. C’est d’ailleurs par cette feuille […]

0 commentaire

L’Azuré du Serpolet sur la RNR

Parmi les nombreux insectes recensés dans la RNR Confluence Garonne-Ariège, l’un d’eux présente un fort enjeu de conservation : l’Azuré du Serpolet (Phengaris arion). Les inventaires initiaux sur les papillons ont mis en évidence sa présence sur les communes de Toulouse, de Goyrans, de Clermont-le-Fort et de Portet-sur-Garonne. Le suivi semi-quantitatif de cette espèce a donc été défini dans le plan de gestion sous l’action « inventaire et suivi des habitats et espèces à enjeux et indicatrices des milieux ». Avec des prospections biennales, l’objectif est d’évaluer les tendances de ce papillon au sein de la Réserve naturelle et également de nous renseigner sur l’état de santé des pelouses sèches qu’il utilise.

Qui est l’Azuré du Serpolet ?

Ce papillon de jour fait partie de la sous-famille des Polyommatinae, appelée vulgairement « petit bleu ». Comme chez les autres espèces du genre Phengaris (anciennement Maculinea) sa grande originalité provient de sa relation étroite avec les fourmis. Il ne s’agit pas d’une symbiose mais bien de parasitisme. La chenille après avoir mangé des fleurs d’origans (plante hôte exclusive ici) pendant quelque temps, se laisse tomber au sol où elle va être recueillie par une fourmi, trompée par son odeur particulière. Une fois dans la fourmilière, la chenille va se nourrir du couvain jusqu’à se transformer en chrysalide. A la fin du printemps, le papillon va émerger et se faufiler discrètement en dehors de la fourmilière. La période de vol, correspondant à la reproduction de l’espèce (stade papillon = adulte = imago), s’étale surtout entre la mi-juin et la fin juillet.

Bien qu’encore commun en ex Midi-Pyrénées, cet azuré a été évalué « quasi-menacée » en Occitanie en 2019 (Liste Rouge des Lépidoptères d’Occitanie, en presse). L’enfrichement chronique des pelouses aujourd’hui en l’absence de pâturage, bien que souvent favorable dans un premier temps (ourlification), est négatif à long terme pour l’espèce. La fragmentation globale des habitats est l’une des menaces principales pour l’ensemble des papillons.

L’Azuré du Serpolet fait partie des 26 espèces de papillons de jour protégées au niveau national.

Continuer la lecture

Les paysages de la RNR Confluence Garonne-Ariège à vélo

Mercredi 16 octobre 2019 de 10h-17h – Entre Clermont-le-Fort et Venerque

Quoi de mieux que le vélo pour profiter des paysages d’une réserve naturelle ? Nous vous proposons le temps d’une journée, guidés par un animateur nature et un éducateur de la maison du vélo de Toulouse, de partir à vélo à la rencontre des plus beaux points de vue sur le territoire de la RNR Confluence Garonne-Ariège. Forêts, bords d’Ariège et autres falaises séduiront petits et grands entre deux coups de pédales.

Vous n’avez pas de vélo ?
Possibilité d’en louer un auprès de la Maison du Vélo de Toulouse :
05 34 40 64 72 / contact@maisonduvelotoulouse.com

Informations pratiques
Balade ouverte aux cyclistes à partir de 12 ans. Nombre de place limité.
Lieu de rendez-vous communiqué à l’inscription
par mail à contact@rnr-confluence-garonne-ariege.fr
Environ 10 km.
Pique-nique tiré du sac

Les populations d’oiseau se portent mieux dans les Réserves naturelles, comme celle de la Confluence Garonne-Ariège

L’organisme international UICN relève qu’il n’y a jamais eu autant d’espèces d’oiseaux menacées d’extinction : 1 227 espèces dans le monde, soit 12%. Dernièrement, deux études conduites par le Museum National d’Histoire Naturelle et le CNRS nous apprenaient qu’un tiers des oiseaux des campagnes françaises aurait disparu ces 15 dernières années : quasi disparition des perdrix, diminution d’un tiers des alouettes, raréfaction des hirondelles…

Dans les Réserves naturelles, le constat est moins alarmiste grâce à la mise en place de mesures de protection et de gestion adaptées. C’est ce que nous apprend la fédération des Réserves Naturelles de France qui dresse un état des populations d’oiseaux, calcule les tendances d’évolution et les compare avec celles observées au niveau national. Ces analyses sont réalisées dans le cadre du protocole national Suivi Temporel des Oiseaux Communs, piloté par le Muséum National d’Histoire Naturelle et auquel contribue la Réserve naturelle régionale Confluence Garonne-Ariège.

Les observations conduites depuis 2002 mettent en lumière une tendance à l’augmentation de 14% des effectifs dans les Réserve naturelles, alors qu’ils sont en régression partout en Europe. Les analyses statistiques ont également permis de mettre en évidence que cette tendance est supérieure à la tendance nationale, mais aussi que la densité d’oiseaux observés y est plus forte. L’état de santé des populations d’oiseaux serait donc meilleur dans les Réserves naturelles qu’en dehors.

Autre exemple, les dix espèces de granivores les plus
communs de France ont quasiment toutes décliné (seulement une serait en
augmentation et une stable), avec une diminution moyenne des effectifs de 22%
entre 2001 et 2018. Dans les Réserves naturelles, « seulement » trois
sont en déclin (Bruant jaune, Moineau domestique et Serin cini), tandis que
deux ont augmenté (Pinson des arbres et Linotte mélodieuse).

La Réserve naturelle régionale Confluence Garonne-Ariège (RNR)
est certainement l’une des plus enclavées en contexte périurbain de France.
Elle abrite néanmoins un peuplement d’oiseaux tout à fait remarquable et plusieurs
espèces rares et menacées y trouvent refuge.

La diversité (14 espèces) et la densité de rapaces nicheurs sont ainsi des indicateurs de la bonne ressource alimentaire disponible dans la RNR. Citons par exemple le magnifique Aigle botté, 4 couples appréciant les boisements relativement calmes et les grands arbres, le Grand-duc d’Europe, plus grand rapace nocturne d’Europe et dont 2 à 4 couples profitent des escarpements et falaises terreuses pour y cacher leur nid, ainsi que le Milan noir, le Faucon hobereau, la Bondrée apivore, l’Epervier d’Europe

La RNR abrite aussi d’autres espèces moins emblématiques mais non moins vulnérables et/ou rarissimes, comme le Petit gravelot, petit échassier qui fait son nid à même le sol, caché dans les galets des îlots et grèves des cours d’eau, le Pigeon colombin, qui peine à trouver de vieux arbres à cavités de plus en plus rares en plaine garonnaise, ou bien encore la Fauvette mélanocéphale, espèce méditerranéenne s’accommodant des broussailles des coteaux secs exposés plein sud, le Guêpier d’Europe, le Héron cendré, le Martin-pêcheur, le Grèbe castagneux

Toutes ces espèces méritent une attention particulière et
Nature En Occitanie, gestionnaire de la RNR, s’attache à mener depuis 2015,
date création de la RNR, des actions ciblées de gestion pour leur
préservation : création de zones de quiétude, conventionnement avec des
propriétaires, restauration des forêts alluviales et des ripisylves, plantation
de haies champêtres, sensibilisation des clubs de canoë-kayak…

Samedi 14 septembre 2019 – Zoom sur les insectes d’automne de la RNR Confluence Garonne-Ariège

Balade nature animée par Pierre-Olivier Cochard

De la forêt aux lacs en passant par les berges de la Garonne, ces
riches paysages accueillent une multitude de plantes et d’animaux
parfois étonnants. Le temps d’une matinée, partons à la découverte de
ces écosystèmes protégés, aux portes de Toulouse.

Inscription obligatoire auprès de Nature En Occitanie

09 67 03 84 07 – sortiesnature@natureo.org

Les chauves-souris de la RNR Confluence Garonne-Ariège : Conférence et sortie nature Mercredi 11 septembre 2019 à 19h

Dans le cadre du programme d’animations de la RNR Confluence Garonne- Ariège, Nature En Occitanie et ses partenaires proposent des activités, des sorties et des conférences sur différentes thématiques.

Venez découvrir les chauves-souris de la RNR !

Où vivent-elles ? que font-elles le jour ? où passent-elles l’hiver ? Le territoire de la RNR accueille de nombreuses colonies de chauves-souris. Elles rendent de nombreux services mais restent très menacées. Hélène Dupuy, spécialiste des chauve-souris, présentera ces espèces, leur écologie… Elle répondra également à toutes vos interrogations. Les demoiselles de la nuit n’auront plus de secrets pour vous !

A la nuit tombée, nous partirons ensemble à leur écoute, à l’aide d’un détecteur d’ultrasons, nous balader pour découvrir les espèces présentes autour de chez vous et sur la Réserve.

Nuit de la chauve-souris

Cette animation s’inscrit dans le cadre de la Nuit internationale de la Chauve-souris. Depuis plus de 20 ans, la Société Française pour l’Etude et la Protection des Mammifères (SFEPM) organise, chaque année, la Nuit Internationale de la chauve-souris, afin de faire découvrir à un large public la biologie, le mode de vie, les menaces mais aussi les actions de protection mises en place pour préserver les Chiroptères.

Infos pratiques :

  • Animation GRATUITE et OUVERTE à TOUS
  • Rendez-vous le 11 septembre 2019 à 19h au Foyer rural de Lacroix-Falgarde
  • Inscription conseillée et informations par mail :contact@rnr-confluence-garonne-ariege.fr
  • Pensez à vous munir d’une lampe torche ou frontale, et de vêtements adaptés à l’extérieur.

Samedi 21 septembre : 6e Edition de la Fête des ConfluenceS à Labarthe-sur-Lèze

Les associations ConfluenceS et Nature En Occitanie,organisent la 6ème édition de la Fête des ConfluenceS en partenariat avec la mairie de Labarthe-sur-Lèze. Elle se déroulera cette année le samedi 21 septembre 2019, sur la commune de Labarthe-sur-Lèze sur le site Val des Cygnes !

Depuis 6 ans maintenant, nous profitons des Journées Européennes du Patrimoine pour ce nouveau rendez-vous, à la rencontre des patrimoines naturel et culturel du territoire de la Confluence de la Garonne et de l’Ariège.

L’objectif de cette nouvelle édition de la Fête des ConfluenceS est de valoriser et faire découvrir les patrimoines naturel et culturel mais aussi les initiatives citoyennes et associatives présentes sur le territoire de la Réserve Naturelle Régionale, tout en profitant d’un moment festif et convivial autour d’un village d’acteurs avec de nombreuses activités pour un large public, du plus petit au plus grand.

Autoportrait à gauche et photo prise lors du concours MT180 par David Pell (2018)

Cette année, nous avons le plaisir de compter sur Agatha Liévin-Bazin comme marraine de cette édition. Plus connue sous le pseudo Dr Agatha MacPie, blogueuse et dessinatrice, Agatha est également et surtout éthologue, spécialiste du comportement animal.

Elle animera la conférence “Incompris et mal-aimés : réhabilitons les corvidés !” pour découvrir le mode de vie fascinant et l’intelligence hors du commun des pies, des corbeaux et des corneilles , qui continuent de souffrir d’une bien mauvaise réputation !

Chaque édition de cette manifestation met ainsi à l’honneur les acteurs du territoire (associations, élus, producteurs, enseignants, institutions…) qui travaillent chaque jour à préserver et valoriser notre bien commun, la Confluence Garonne-Ariège.

Nous vous attendons nombreuses et nombreux pour vous joindre à la Fête !

Découvrez le programme détaillé de la 6ème édition de la Fête des ConfluenceS !