• 12h30 – Concert – par Arfolie
  • 12h45 – Vin d’honneur offert par l’association ConfluenceS
  • 16h30 – Goûter offert pour les enfants
  • 17h – Spectacle « Histoire(s) de Légumes » par la Cie Mouches de coche (tout public à partir de 6 ans)

Arfolie : Concert homme orchestre

Arfolie est une association qui s’engage dans une dynamique très riche d’activités multiples: divers ateliers basés sur les arts vivants (contes, danses, musique, théatre, cirque…), création de spectacles, développement d’une vie associative débordante (cors multiples, journées et soirées à thèmes).
Ces activités permettent, en reversant 15% des recettes, de soutenir plusieurs projets solidaires tournés vers l’Afrique de l’ouest.

Le concert de l’homme orchestre version « black mandingue man », du n’goni à la grosse caisse, en passant par l’harmonica et la flûte peule, les cymbales, les grelots, les chevillères à graines, et d’autres surprises, il propose un spectacle magique pour les grands comme pour les petits. Il entraîne dans son sillage un public intergénérationnel conquis auquel il communique par sa musique, ses chants et son sourire une grande partie de sa créativité.

Cie Les Mouches du Coche

Histoire(s) de Légumes

La compagnie albigeoise « Les Mouches du Coche » s’est créée en 2001 autour du Théâtre d’Improvisation. Depuis, elle a élargi son travail vers d’autres champs théâtraux dont la diversité reflète un large éventail de savoirs-faire et de centres d’intérêt : projets pédagogiques Jeune Public de sensibilisation à l’Environnement, lectures théâtrales, spectacle burlesque, performances et création d’évènements éphémères.

Le spectacle que cette compagnie va présenter lors de notre événement est « Histoire(s) de Légumes » qui nous présente le cabinet de curiosités d’Hortense de La Quintinie, descendante du maraîcher du Roi Soleil, et collectionneuse fantasque!

Dans ce récit loufoque et jubilatoire, petites et grande Histoire(s) se télescopent, pour partager gaiement une tranche de savoir botanique.

Mais, de la cueillette à l’exploitation, comment nos potagers digèrent – ils nos comportements alimentaires actuels? Si nous sommes ce que nous mangeons, alors cultivons – nous !