Observatoire des paysages

Nos paysages ont évolué, évoluent et évolueront encore. Influencés par l’activité humaine et naturelle du territoire, leurs visages se modifient avec le temps. Par une observation attentive de ces patrimoines communs, nous souhaitons mieux comprendre leur fonctionnement pour adapter leur gestion.

Contexte du projet

L’association ConfluenceS Garonne-Ariège en partenariat avec le laboratoire Geode (Université Toulouse le Mirail) s’est lancé dans la création d’un observatoire photographique des paysages fluviaux du territoire de la future Réserve Naturelle Régionale. Ce projet, inclus dans l’axe D du Plan Garonne piloté par la DREAL, s’inscrit dans une démarche participative avec l’ensemble des acteurs du territoire.

Un observatoire de paysage – Quèsaco ?

L’observatoire consiste à effectuer des séries photos à partir de clichés pris sur le territoire qui seront re-photographiés dans les mêmes conditions (points de vue, cadrage…) à des dates différentes.

Ces séries permettent par photo-comparaison d’analyser l’évolution des paysages ; les changements intervenus ou non et d’identifier quelles en sont les causes, de façon à orienter favorablement la gestion de ces milieux. Il agit comme un système de veille sur les paysages.

Exemple : vues sur le bac de Portet sur Garonne (hier et aujourd’hui)

Destiné à tous, l’observatoire des paysages vise à :

  • analyser et suivre les transformations des paysages fluviaux au cours du temps,
  • améliorer nos connaissances et notre compréhension de ces milieux,
  • constituer une aide à la décision pour protéger, valoriser ou réhabiliter les paysages. Il s’agit d’un bon moyen pour observer l’évolution des actions entreprises et d’orienter sur le choix des actions à venir,
  • être un support de communication pour « Sensibiliser » aux phénomènes d’évolution des paysages auprès de différents publics.

confluences_entre_regards_et_paysages_web-1Les étapes de création de l’observatoire 

Cet observatoire photographique se veut participatif, de sa réflexion à sa mise en place.

Plusieurs étapes sont nécessaires pour aboutir à ce projet :

Etape 1 : recueillir des données de cartes postales ou photographies anciennes pour constituer un fonds documentaire.

Etape 2 : définir des thèmes d’observation c’est-à dire des enjeux que l’on souhaite observer voir évoluer, comme les inondations sur le territoire, l’aménagement du fleuve…il s’agit des attentes et des problématiques existantes sur le territoire.

Etape 3 : créer un itinéraire photographique par une identification et une localisation de points de vue qui répondent aux thèmes d’observation.

Etape 4 : reprendre en  photos ces points de vue et interpréter les séries de clichés produites.

Etape 5 : valoriser l’itinéraire par des conférences, expositions, livrets…

L’exposition « ConfluenceS entre regards et paysages »  

L’exposition «ConfluenceS entre regards & paysages» poursuit la démarche participative mise en place pour cet observatoire. En effet, il s’est agi, dès le départ, d’impliquer les habitants, propriétaires, collectivités, en recueillant auprès d’eux des clichés anciens via un appel à participation, puis d’organiser des ateliers de reconduction photographique pour les sensibiliser au principe d’observatoire. En cela, cet outil se démarque des approches plus techniques, confi ées uniquement à des professionnels.

Elle se compose de 8 panneaux.

installation_confluences_det

Deux panneaux présentant le contexte :

  • L’un sur la Réserve naturelle et l’OPP,
  • et l’autre sur le processus de concertation qui l’accompagne (démarche participative, appel à participation et reconductions photographiques)

et six panneaux « Portraits de paysages »

L’exposition laisse la parole à plusieurs personnes qui reflètent la diversité des activités humaines présente sur la Réserve : promeneurs, élus locaux, gardes champêtres, entrepreneurs, habitants jeunes et moins jeunes…

Ces six témoignages proposent une lecture sensible des paysages. Chaque personne devient le passeur d’une mémoire, d’un ressenti, d’une perception des lieux qui leur est propre. C’est également la libre expression des connaissances, des préoccupations, des espoirs et des doutes quant au devenir de ce territoire parcouru. La présentation de ces points de vue multiples, parfois contradictoires, est à ce titre une démarche citoyenne, susceptible de mobiliser les acteurs autour des objectifs de préservation des paysages qui nous entourent.

Visionnez l’exposition.

Si vous souhaitez accueillir l’exposition dans votre commune, n’hésitez pas à nous contacter : par mail Mickaël Nicolas ou par téléphone : 09 67 03 84 07.