Archives de catégorie : Actualités

La RNR dresse le bilan des actions menées en 2019 sur le territoire de la Confluence Garonne-Ariège

Créée le 4 juin 2015, la Réserve naturelle est le résultat d’un partenariat fructueux entre plusieurs acteurs du territoire de la Confluence Garonne-Ariège. Conscients des enjeux et de leurs responsabilités pour les générations futures, élus, chasseurs, pêcheurs, randonneurs, kayakistes, naturalistes, propriétaires, administrations… ont eu l’audace de porter ce projet ambitieux pour la sauvegarde de cet espace naturel dans un contexte périurbain, aux portes de l’agglomération toulousaine.

Continuer la lecture

Et si vous deveniez écogarde en 2020 !

Réunion bilan

La RNR accueille un public important, par sa situation géographique proche de la métropole toulousaine, pour la beauté de ses paysages propices aux activités de loisirs et de détente. Le territoire est donc très fréquenté, principalement les fins de semaine du printemps et de l’automne, et tous les mois de juillet d’août. Cette fréquentation génère des dégradations des milieux naturels (piétinement, déchets, feux…) et des conflits d’usage. Le site présente par ailleurs des risques (inondation, incendies, accidents…), notamment liés à la pratique de la baignade, bien qu’interdite. La sensibilisation des usagers est donc primordiale à ces divers titres.

Continuer la lecture

JMZH 2020 Retour en images

Crédit photos : Josette Rémy

A l’occasion de la Journée Mondiale des Zones Humides 2020, NEO et l’Inter-SAGE Garonne ont co-animé une sortie à Clermont-le-Fort orientée vers la découverte des bords d’Ariège et leur passé tumultueux en présence d’une trentaine de participants.

Les animateurs ont, au fil de la balade décrypté, les indices laissés par l’empreinte humaine et les activités du passé. Grâce aux actions portées par la RNR, comme la réouverture de certaines prairies ou la reconnexion de bras morts, la nature de reprendre peu à peu sa place sur ce territoire longtemps exploité pour ses ressources en granulats.

Continuer la lecture

Colloque “Restaurer les zones d’inondation sur nos territoires”


Depuis 2016, dans le cadre d’un programme porté par l’Agence de l’Eau Adour-Garonne et la Région Occitanie, Nature en Occitanie s’est intéressée à l’étude et la restauration de zones inondables sur des territoires cibles : La RNR Confluence Garonne-Ariège et le bassin versant de la Pique.

Afin de partager les différentes étapes de travail qui ont été réalisées et mutualiser les connaissances sur la thématique, Nature En Occitanie a organisé une journée technique.

Téléchargez les présentations :

Ecopaturage sur les Ramiers de Garonne et d’Ariège

Chèvres au Ramier de Pinsaguel

De tout temps, les ramiers de Garonne et d’Ariège ont fait l’objet d’une valorisation agricole. Les ramiers sont en effet les meilleures terres, pour la production céréalière (et maraîchère) ou le pâturage d’été après les inondations. Depuis le Moyen-Age, ils sont d’ailleurs pour la plupart des terrains communaux, où les habitants y faisaient paître leurs troupeaux, non sans conflits entre les communautés et les seigneurs locaux.

Depuis les grandes guerres, cet usage pastoral s’est progressivement effacé du paysage rural du territoire de la Confluence Garonne-Ariège, laissant la place à l’urbanisation et à l’exploitation de granulats, puis à des friches industrielles et, enfin, des espaces de loisirs plus ou moins en accord avec le cadre naturel des lieux.

Abri à Goyrans

Depuis la création de la Réserve naturelle régionale, l’équipe gestionnaire s’efforce à réhabiliter l’activité pastorale et de restaurer les prairies, supports d’une biodiversité remarquable et menacée. Ces milieux sont également indispensables pour lutter contre les changements climatiques grâce au stockage du carbone dans les sols (0,3 à 1,3 tonne par hectare et par an selon les sources), pour sauvegarder la ressource en eau en ralentissant les écoulements d’eau de pluie, en limitant l’érosion des sols et en favorisant le rechargement des nappes phréatiques.

Mouton au ramier de Lacroix-Falgarde

C’est ainsi que depuis 2018, deux éleveurs font pâturer une soixantaine de moutons de race tarasconnaise et une quinzaine de chèvres de race pyrénéenne sur d’anciennes friches en bord d’Ariège à Lacroix-Falgarde et Pinsaguel ou sur les coteaux de Goyrans, de manière à reconvertir une quinzaine d’hectares en prairies fonctionnelles. Une agricultrice valorise également pour la production de foin une ancienne friche et une ancienne peupleraie réhabilitée en prairie humide sur la commune de Clermont-le-Fort.

Soutien à l’agriculture locale, préservation de l’environnement, entretien des paysages… autant d’enjeux que s’attachent à conserver l’équipe gestionnaire de la Réserve naturelle, Nature En Occitanie, pour le territoire et ses habitants.

Les enfants de Venerque, impliqués dans la découverte de la RNR Confluence Garonne-Ariège


Sandrine Serres, ADLP Venerque

Dans le cadre du programme pédagogique sur la RNR Confluence Garonne-Ariège, Mickaël Nicolas, animateur nature sur la réserve est intervenu le mercredi 15 janvier auprès des enfants du centre de loisirs de Venerque. Les 40 enfants de maternelle et de primaire ont ainsi pu découvrir leur territoire sous différents angles. L’angle historique a été abordé à travers l’analyse de photographies anciennes issues de l’Observatoire Participatif des Paysages, permettant de mieux comprendre l’évolution des paysages en lien avec l’Ariège mais également les activités humaines voisines. Avec un regard naturaliste, les enfants ont aussi pu apprendre à reconnaître certains animaux présents dans la réserve et manipuler des indices de présence (mue de couleuvre verte et jaune, bois de chevreuil…).

Cette animation est le point de départ d’une série d’interventions avec pour suite la découverte de la biodiversité aquatique avec l’association DIRE et le CPIE Terres Toulousaines mais également des sorties sur le Pech de Venerque avec l’APEV. Un beau programme qui a suscité et suscitera l’intérêt des petits et des grands !

Nous recrutons…

Rejoignez l’équipe de la Réserve pour un stage de 6 mois à partir de Avril 2020.

Stage Communication

Missions

Dans le cadre du plan de gestion, nous organisons tous les ans, en septembre pendant le week-end de la Fête Européenne du patrimoine, la Fête des ConfluenceS. Ce rendez-vous annuel est l’occasion de rassembler plus d’une trentaine d’acteurs associatifs, institutionnels et privés qui travaillent sur le territoire, de valoriser les actions passées et à venir, de sensibiliser les citoyens ( + de 500 personnes sur la journée)…

Le/la stagiaire aura comme mission principale de préparer l’organisation, la stratégie de communication et la diffusion de l’évènement en coordination avec la chargée de communication en :

  • Contactant l’ensemble des partenaires de la RNR pour proposer leur participation à l’évènement,
  • Participant aux réunions entre la collectivité qui accueille la fête et tous les partenaires,
  • Proposant des animations autour de la fête : concert, conte, animation pédagogique…
  • Participant à la communication sur l’évènement en créant des supports de communication adaptés et en prenant contact avec la presse
  • Participant au suivi du planning et du budget

Vous serez amené à travailler ponctuellement sur la communication générale sur la Réserve : mise à jour du site internet, création de supports de communication…

Vous travaillerez avec la chargée de communication et en collaboration étroite avec le Conservateur de la RNR, le chargé d’études et l’animateur nature. Ce sera l’occasion de travailler avec une équipe pluridisciplinaire qui participe à la préservation du patrimoine de la Réserve Naturelle Confluence Garonne-Ariège.

Télécharger la fiche de poste ici

Chantier participatif – Récolte de graines

Dans le cadre du label Végétal Local, Arbres et Paysages d’Autan et l’équipe gestionnaire de la RNR Confluence Garonne-Ariège ont organisé une animation sur la technique de récolte de graines sur la commune de Goyrans. Cette récolte a été réalisée de manière durable et selon un cahier des charges précis dans le but de promouvoir la plantation d’essences végétales locales et adaptées au Sud Ouest de la France.

Les bénévoles ont donc pu identifier le Frêne commun, le Viorne lantane, le Troène des bois et participer au ramassage (modéré !) de leurs graines. Ces graines seront ensuite nettoyées et données aux pépinières locales pour promouvoir le développement de ces essences sur notre territoire.

Pour en savoir plus sur le label Végétal Local

Rappelons que la sortie de sentier, la cueillette et la récolte de graines sont réglementées au sein de la RNR et que cette journée a été réalisée dans le cadre d’une autorisation exceptionnelle.

Valorisation naturelle des bords d’Ariège

Dans la continuité des divers aménagements engagés par la Réserve naturelle Confluence Garonne-Ariège et la Municipalité, des pupitres pédagogiques ont été installés depuis le mois de novembre sur le ramier d’Ariège pour permettre de mieux comprendre cet environnement si particulier et si précieux que sont les rives d’Ariège. Cycle de l’eau, rôle des zones humides, biodiversité… sont autant de thèmes à découvrir de façon ludique. Ces panneaux ont été réalisés par Samuel Bothorel et fabriqués par l’entreprise Pic Bois.

En parallèle, une ancienne friche embroussaillée, propriété de la Commune, accueille depuis le 10 novembre une vingtaine de chèvres de la race pyrénéenne d’un éleveur d’une commune voisine. Ces charmantes voisines entretiendront à moindre frais ce milieu, avec comme objectif le retour à une prairie naturelle et le renforcement de son intérêt écologique et paysager : refuge pour la faune et la flore, point de vue sur le château Bertier… tout en permettant le maintien d’une activité pastorale sur le territoire. Et ce ne sera pas pour déplaire aux enfants et passants qui pourront apprécier leur compagnie le temps d’une promenade.

Pour préserver leur santé, merci de ne pas leur donner de pain ou tout autre aliment !

Saison estivale : la Réserve naturelle dresse le bilan

Ecogardes 2019 : Antoine, Estelle, Anne, Charles, Camille et Fanny

Avec une saison estivale particulièrement chaude (épisodes caniculaires) et sèche (fort ensoleillement, faible pluviométrie), la fréquentation de la Réserve naturelle a été élevée entre juin et septembre 2019. Le cumul total des visiteurs est en effet l’un des plus hauts enregistrés depuis le début des comptages en 2012, avec une estimation de 30 à 40 000 visiteurs sur la période, et de nombreux pics de fréquentation ont été notés les fins de semaine, surtout en juin et début juillet.

Néanmoins, malgré cette affluence record et dans la continuité des années précédentes, les incivilités constatées sont en baisse : division par dix en cinq ans du volume de déchets laissés au sol, réduction de plus de 50% du nombre de feux sauvages depuis 2017, diminution du nombre de véhicules motorisés circulant en espace naturel… Les visiteurs sont en effet de plus en plus respectueux des bords de Garonne et d’Ariège et de leurs milieux naturels, fruit du travail des agents et des écogardes de la Réserve naturelle. Mais ces résultats ne seraient pas là sans l’appui et le soutien des collectivités partenaires, dont le Sicoval et les communes riveraines, ainsi que de la Gendarmerie, du SDIS et de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage, pour les missions de surveillance et de prévention.

Certains points restent néanmoins à améliorer, en particulier sur le respect des itinéraires et des zones dédiées à l’accueil du public, de manière à limiter le piétinement de la végétation et le dérangement de la faune, sur la tenue en laisse des chiens de compagnie, par respect des autres usagers et pour préserver la faune sauvage, et sur la prévention de la baignade et des pratiques nautiques dangereuses, nécessitant malheureusement encore trop souvent l’intervention des pompiers. Au final, plus de 600 infractions ont été constatées par les agents assermentés de la Réserve naturelle et le Garde champêtre intercommunal du Sicoval, conduisant à près de 470 verbalisations des contrevenants.

Pour 2020, l’information et la sensibilisation du public sera renforcée, grâce à une signalétique adaptée et la pérennisation des postes d’écogardes saisonniers. Il en va de même sur la prévention, en particulier sur les feux et les chiens non tenus en laisse. Sur ces deux derniers points, il n’est pas exclus un durcissement de la répression. Des opérations de police, regroupant différents services de l’ordre, seront également reconduites et le partenariat avec les différents organismes concernés conforté.

Réunion Bilan 2019